Aménager un jardin zen : comment procéder ?

  • 12 avril 2022
Aménager un jardin zen : comment procéder ?

Aménager un jardin zen est beaucoup plus facile qu’il n’y parait. Les premiers jardins zen sont apparus au XIIIe siècle, et ils sont l’œuvre de moines bouddhistes. Ceux-ci cherchaient à créer un environnement sain, paisible et propice à la méditation. Ils ont donc aménagé des jardins minimalistes dans l’enceinte des temples.

Aujourd’hui, vous avez vous aussi la possibilité de recréer un jardin zen chez vous. Mais comment faut-il s’y prendre pour aménager un jardin zen ? Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

Qu’est-ce qu’un jardin zen ?

Le jardin zen est très souvent confondu au jardin japonais et au jardin feng shui, alors qu’il s’agit de jardins différents. En effet, le jardin zen est plutôt un type de jardin japonais, avec certaines différences. Un jardin zen se veut notamment minimaliste, avec des rochers « ishi » et des allées qui ne sont pas en lignes droites.

Par ailleurs, contrairement à un jardin japonais dont l’objectif est de servir à la détente, le jardin zen est conçu pour être le reflet de la verdure des temples bouddhiques. Vous pouvez vous rendre sur le site despaysages.fr pour en savoir plus.

Comment aménager un jardin zen ?

Le jardin zen est très différent des jardins traditionnels français. Pour aménager ce type de jardin, vous devez donc obéir à un certain nombre de principes.

Privilégier l’asymétrie et le rythme impair

Cela peut paraitre étrange, mais pour aménager un jardin zen, il faut se défaire des lignes droites présentes dans les jardins classiques. En effet, les Japonais font plutôt la promotion de l’asymétrie, car d’après eux, il faut du déséquilibre pour donner naissance à l’harmonie.

Le rythme impair est aussi l’une des particularités du jardin zen. D’après les croyances japonaises, il faut s’entourer du nombre impair, car celui-ci est source de vibrations positives. Pour matérialiser le rythme impair dans votre jardin zen, chaque plante doit figurer en un seul exemplaire ou rigoureusement en nombre impair. Cette disposition concerne également les rochers du jardin zen.

Planter des plantes adaptées à un jardin zen

Les plantes jouent un rôle important dans l’aménagement d’un jardin zen, mais elles n’y sont pas toutes les bienvenues. Toutefois, il existe de nombreuses plantes parfaitement adaptées pour un jardin zen.

Vous pouvez opter pour du bambou, des fougères, de l’érable japonais, etc. Parmi les autres options qui s’offrent à vous, on retrouve également :

  • l’Iris ;
  • la Sagine ;
  • les petits arbustes, etc.

Les petits arbres fruitiers peuvent aussi être plantés dans un jardin zen. Le choix peut se faire en fonction de vos goûts et préférences.

Mettre un accent sur la sobriété pour aménager un jardin zen

Il est important qu’un jardin zen reflète l’harmonie, mais également la simplicité et la sobriété. Pour intégrer toutes ses valeurs dans votre jardin, vous ne devez pas exagérer dans le choix d’éléments décoratifs. Ainsi, que ce soit un pont, des lanternes ou d’autres accessoires, il faut éviter au maximum tout ce qui est tape-à-l’œil. Pour créer du zen, il faut être zen dans le choix des accessoires.

Faut-il mettre des meubles pour aménager un jardin zen ?

Des meubles de jardin sont généralement intégrés dans les jardins conventionnels. Vous pouvez également en ajouter dans un jardin zen, mais en respectant un certain nombre de conditions. Les instigateurs de la philosophie zen sont des personnes qui faisaient la promotion de l’harmonie entre l’homme et la nature. Pour aménager votre jardin zen, vous ne devez surtout pas le surcharger de meubles de jardin.

De plus, les matières synthétiques sont rigoureusement interdites dans un jardin zen. Vous devez donc opter pour un mobilier en matériaux naturels, même si cela signifie que vos meubles ne seront pas durables.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide