Rénover de vieux volets en bois

  • 21 juillet 2020
Rénover de vieux volets en bois

Les volets en bois donnent incontestablement un certain cachet à votre maison. Cependant au fil du temps et sous l’action des intempéries, le bois des volets « bouge », s’use, noircit, la peinture s’écaille et les parties en métal s’oxydent. La rénovation s’impose alors pour leur redonner toute leur authenticité et leur élégance !

Procéder au démontage pour commencer

Pour plus d’aisance de travail et une finition parfaite, il est recommandé de démonter les volets et de les coucher sur des tréteaux préalablement disposés. S’il s’agit d’une fenêtre située en hauteur à l’étage, il est préférable de se faire aider pour le démontage, en effet, un volet en bois peut se révéler assez lourd. Il faut également privilégier un accessoire sûr comme l’escabeau sécurisé pour éviter tout risque de chute.

picture-renover-volets

Le décapage du bois, une étape importante

Cette étape est primordiale pour un rendu final de qualité. Ce travail nécessite des outils adaptés ainsi qu’un savoir-faire que met à votre disposition DU2F, une entreprise spécialisée dans le décapage de volets en bois. En effet, le décapage est incontournable pour mettre le bois de vos volets à nu, notamment s’il a déjà été peint et que la peinture est en mauvais état. Cette étape peut demander des décapages chimiques, par application ou par bain qui permettent de préserver la structure du bois sans l’abîmer. Dans le cas d’une rénovation de façade par exemple, on choisira plutôt le sablage, l’aérogommage, le microbillage ou le grenaillage.

Le décapage, étapes clés

Il existe plusieurs techniques de décapage du bois. Celle 100 % manuelle n’est recommandée que pour les surfaces restreintes. Elle nécessite en effet du temps et produit énormément de poussière. Pour la rendre moins fastidieuse, il est recommandé d’utiliser un décapant chimique. Dans ce cas, le port de gants et d’un masque est de mise.

Le processus se résume en six principaux points :

  • Se débarrasser de la peinture écaillée avec un racloir et une brosse métallique, puis dépoussiérer à la brosse
  • Appliquer le décapant chimique à l’aide d’une brosse plate et laisser reposer le temps que la peinture ramollisse
  • Racler en vous servant d’une spatule et d’un grattoir pour les zones difficiles d’atteinte
  • Regrouper ensuite les déchets pour les jeter dans une déchetterie et pas dans une poubelle
  • Effectuer un rinçage en profondeur à l’eau afin de neutraliser l’action du produit décapant, et laisser le volet sécher
  • Poncer enfin pour clôturer cette étape, avec respectivement un abrasif à gros grains et un autre à grain fin pour de meilleures finitions.

Un traitement spécial pour les parties en fer

Les parties en fer qui ont été dévissées du volet, à savoir les ferrures et les gonds, doivent être traitées contre l’oxydation. Le traitement consiste à les tremper dans une solution antirouille. Ensuite, il faudra les recouvrir d’une couche d’antirouille avant de les remonter.

La peinture des volets

Pour une première couche, il est recommandé de penser à la protection du bois avec un produit insecticide pour bois d’extérieur. Par ailleurs, la peinture à utiliser doit être de préférence microporeuse pour la laisser « bouger » avec le bois, qui est une matière vivante. Vous pouvez opter pour la reconduction de la couleur choisie précédemment, si vous êtes en copropriété, ou choisir une autre couleur. Dans ce cas, il est important de se référer aux normes régionales en la matière !

Pour des finitions au rendu professionnel, il faut étaler la peinture en petites couches fines dans le sens du bois, et respecter le temps recommandé pour le séchage avant la dernière couche de finition. Après séchage, votre volet sera comme neuf et prêt à l’emploi.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide